GRAND
BAIN
GrandB ain
La recette du vin
D'abord, il faut que tu cueilles le raisin.

Tu en prends un bon paquet, des grappes bien mûres et rouges.

Quand tu en as suffisamment, tu les ramènes chez toi et tu les mets dans un grand récipient. Grand, c'est à dire vraiment grand parce qu'il faut que tu puisses entrer dedans en entier, et d'ailleurs, c'est ce que tu fais.

Une fois que tu es dedans, tu écrabouilles le raisin. Ça te prend un certain temps parce qu'il faut bien écraser. En fait, l'objectif, c'est de séparer le jus du grain. Si tu te débrouilles bien, au bout d'un moment, tu devrais patauger dans le jus et sentir sous tes pieds une espèce de mélasse un peu granuleuse.

Alors tu sors de la cuve, tu te laves un peu si tu veux, tu rajoutes un peu de sucre là-dedans mais c'est pas obligé, et à ce moment-là, tu choisis.

Si tu veux faire du vin blanc, tu passes tout de suite à la phase suivante. Si tu veux faire du vin rouge, en revanche, tu peux faire une pause. Tu joues aux cartes avec tes potes, ou alors tu vas faire un tour dans les bois, ou bien tu peux aussi rester à côté de ta cuve et écouter ce qui se passe à l'intérieur parce que pendant un mois, ça fait des bruits bizarres et rigolos.

La phase suivante, c'est un peu compliqué parce qu'il faut des outils et tout, mais bon, globalement, disons que tu mets le jus de ta cuve dans une autre cuve et le reste, tu le balances, ou bien tu le gardes, tu mets de la goutte dedans, tu le laisses moisir pendant des mois et ça fait du ratafia.

Bon après tu mets ton jus dans des bouteilles, tu les fermes et là, tu attends.

Tu attends quelque chose comme cinq ans.

Pendant ce temps-là bien sûr, tu fais ce que tu veux. Généralement, ce qui se passe, c'est que tu te promènes dans la rue pendant environ quatre ans et demi, et là, subitement, une fille te saute dessus, elle t'embrasse sur la bouche, elle t'entraîne chez elle, elle te déshabille, elle met sa main dans ton slip, elle te monte dessus, elle te fait tellement jouir que tu as des courbatures dans la nuque le lendemain, et puis elle te dit qu'elle est enceinte, et l'enfant nait et là, tu te dis que t'irais bien boire un coup.

Et ça tombe bien parce que justement, cinq ans plus tôt, tu avais fait du vin.

Alors tu ouvres une bouteille, et puis tu la bois, entièrement. Et là, ta femme elle te dit de porter le bébé parce qu'elle en peux plus, elle a besoin de dormir. Alors toi tu le prends mais tu maîtrises pas trop tes gestes à cause du vin, alors le bébé, tu le laisses tomber sur le carrelage et sa tête éclate comme une pastèque. Une toute petite pastèque.

Bon sinon, pour gagner du temps, tu peux aussi acheter une bouteille et la boire.
Tout seul.
Chez toi.
Et sans tuer personne.


Tous les éléments jetés dans le GrandBain (textes, photos, vidéos, etc.) sont diffusés sous licence Creative Commons (Paternité, Pas d'utilisation commerciale, Partage des conditions initiales à l'identique). Contact
publié le 29 mai 2010 à 00 h 18